1938-2018 : Nos 80 premières années

L’histoire de l’hôtel Antiche Terme Ariston Molino Buja est l’une des plus romantique d’Abano Terme. De Moulin à Auberge, de Imprimerie Officielle du « Commandement Suprême », jusqu’à l’actuelle oasis de cures thermales, telle est l’évolution de notre hôtel !

Esterno Hotel Ariston Molino
Panorama Hotel Ariston Molino
Entrata Hotel Ariston Molino
Hotel Ariston Molino Esterno

Connaissez-vous l’histoire de l’hôtel Ariston Molino Buja?

Les premières informations sur l’Antico Molino de Abano Terme remontent à 1304. De la propriété des Chanoines réguliers de S. Salvatore de Venise, ce moulin, constamment alimenté par les eaux thermales jaillissant naturellement du Montirone – eaux qui étaient acheminées par un aqueduc en bois – servait aux pauvres « paysans des alentours pour moudre leurs grains ».

Et oui, précisément là où se dresse aujourd’hui notre hôtel, se trouvait un moulin qui, au fil des annéess, se transforma en auberge.

Selon une statistique inédite de cette période, on note d’ailleurs qu’en 1821, aux établissements « Molino », « 185 étrangers vinrent se faire soigner ».

En 1888, l’ancien l’édifice préexistant, comprenant le moulin et l’auberge, fut démoli pour faire place à un établissement thermal ; les « Antiche Terme Molino ».

Lors de la première guerre mondiale, l’établissement thermal change encore de fonction et, du fait de la présence du « Commandement Suprême » de l’armée italienne dans la ville d’Abano, il est réquisitionné et devient d’abord un hôpital militaire puis le siège de la imprimerie officielle du commandement !

Des Thermes à la Grande Guerre

C’est à partir de 1918 que l’histoire prend un tour intéressant : c’est ici que l’on imprima les feuillets tricolores que Gabriele d’Annunzio aurait distribué dans le ciel de Vienne, le 9 août 1918, lors de son célèbre vol au-dessus de la capitale autrichienne.

En 1938, après avoir de la propriété des moines de San Daniele, des familles Todeschini et Rebustello, l’établissement fut acheté par Ernesto Buja, grand-père de Giancarlo.

Consciente de l’importance historique du lieu, la famille Buja décide de le restaurer et de poursuivre l’activité thermale et hôtelière.

En 1969, le vieil établissement est abattu et l’hôtel, tel que nous connaissons aujourd’hui, est reconstruit : une structure d’avant-garde pour les cures thermales et le bien-être.

Découvrez également: